Journée internationale des câlins

Le câlin c'est bon, à pratiquer sans modération.

Le câlin et la tendresse, c’est bon parce que c’est spontané, gratuit et sans fondement rationnel. Allez-y, ne calculez pas, lancez-vous…

Le câlin reconnu d’intérêt général

Le câlin est à la mode et reconnu d’intérêt général depuis que des scientifiques d’universités américaines l’ont étudié. De nombreuses vertus lui sont attribuées : antistress, antidéprime, baisse de la tension artérielle… Il éloigne même le virus du rhume d’hiver. Pour ceux que ça intéresse, le câlin provoque la production d’ocytocine et d’endorphines qui contribuent au sentiment de bien-être et stimulent les défenses immunitaires.
Pas besoin d’études poussées pour savoir qu’un câlin procure du bien-être. Ces études sont sans doute utiles aux personnes rationnelles ou à celles qui ont oublié le plaisir que cela procurait.

Les câlins favorisent l'immunité contre le rhume d'hiver

Câlins tarifés : t’as pas d’amis ?

Forts de ces constations et de ces arguments scientifiques, des bars proposent des câlins gratuits mais aussi rémunérés. Doit on parler de « rapports tendres tarifés » ? Quelle tristesse de savoir que des gens sont obligés de payer pour avoir de la tendresse. Soit ils n’ont pas d’amis, soit ils recherchent des sensations plus fortes… Comptons sur les scientifiques pour nous préciser quelles sont les limites exactes du câlin et éviter les débordements éventuels.

Les « créatures » monnayant leurs câlins ont peut-être des qualités exceptionnelles comme du magnétisme… Amma, une indienne, a certainement un pouvoir particulier dans ce domaine. Elle parcourt le monde pour délivrer des câlins gratuits, diffusant ainsi sa « paix intérieur ». Apparemment, il n’est plus question seulement de tendresse mais plutôt de contact mystique, voir religieux.

Il existe aussi des ateliers de câlins (testé par un journaliste). Là encore, vous avez affaire à des « spécialistes » qu’il faut rémunérer. La sécurité sociale remboursera peut-être bientôt des séances de câlins !!!

Pour le câlin libre, gratuit et spontané

Histoire de pousser l’étude un peu plus loin et pour ne pas trop perdre  de temps, Virginia Satir, une psychotérapeute américaine a précisé le nombre de câlins nécessaires : entre 4 et 12 par jour selon les besoins… Faudrait pas abuser ! Un autre spécialiste précise la durée quotidienne moyenne à consacrer aux câlins : de 5 à 10 minutes. A vos montres…Il faudrait peut-être  proposer une application pour décompter les temps de câlin.
Parfois, il serait bon que les scientifiques se contentent d’effleurer certains sujets, de les caresser , de ne dévoiler qu’une partie du mystère….

Le câlin et la tendresse, c’est bon parce que c’est spontané, gratuit et sans fondement rationnel. Allez-y, ne calculez pas, lancez-vous, c’est la bonne journée pour le faire…

Laisser un commentaire