Gingembre – épice aphrodisiaque

Dessin d'un plant de Gingembre, détail de la fleur et du rhizome.

Relaxe toi chéri(e)

Parmi les épices aphrodisiaques, la plus connue est sans aucun doute le gingembre. La racine de gingembre doit sa réputation d’excitant à ses propriétés vasodilatatrices. Elle favoriserait un afflux de sang dans les organes périphériques, et notamment le pénis et le clitoris, d’où une bouffée de chaleur et une excitation sexuelle.
Elle contient un principe actif, le gingérol, à l’origine de son arôme épicé et piquant qui lui conférerait ses propriétés stimulantes.
De plus, le gingérol contenu dans le gingembre aide à lutter contre les migraines… plus d’excuses !
Le gingembre est également riche en magnésium, minéral reconnu pour aider à lutter contre le stress (voir Big Zen). Or, le stress à une action négative sur la libdo qui est boostée lorsqu’on est détendu.

Des bonbons au yang

Depuis l’Antiquité, les écrivains et médecins évoquent la vertu aphrodisiaque du gingembre. Le Kamasutra fait également allusion à cette plante.
Selon l’ancienne médecine traditionnelle chinoise, le gingembre est considéré comme une épice qui tonifie le yang.
Le yin représente tout ce qui est froid, féminin, sombre, passif, négatif, etc., et le yang tout ce qui est chaud, masculin, lumineux, actif, positif. Pour être en bonne santé, il faut maintenir ces deux forces en équilibre. Pour corriger un excès de yin, il faut apporter du yang et pour corriger un excès de yang, il faut du yin.
Le gingembre est en mesure d’apporter du yang et donc de réchauffer et de tonifier. Vous avez peut-être vécu l’expérience de manger des confiseries asiatiques au gingembre et de sentir une sensation de chaleur et de bien-être vous envahir ?

“Le gingembre ? C’est pour mon rhume…”

Le gingembre est par ailleurs très largement utilisé pour ses nombreuses propriétés :
Il est reconnu pour tonifier l’estomac et les intestins et agir sur le mal des transports et nausées matinales. Il permettrait également de lutter contre les infections fongiques, d’accroître la vitalité et de stimuler les défenses immunitaires. Par ailleurs échauffant et antispasmodique, ce rhizome est utilisée contre le rhume et la grippe, favorisant la respiration, aidant à baisser la fièvre et décongestionnant…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.