Ginkgo – plus de plaisir

Dessin d'un rameau de ginkgo, de la fleur mâle et des fruits

Un ancêtre résistant

Le Ginkgo biloba est la plus ancienne des espèces d’arbre. Les spécimens actuels sont identiques à leurs ancêtres. Le gingko peuplait déjà la planète il y a 300 millions d’années.
Au Japon, l’amande grillée de la graine de ginkgo était traditionnellement conseillée comme aphrodisiaque masculin pour procurer “puissance et tonus dans le bas ventre”.
L’arbre qui a résisté à Hiroshima : les plants de ginkgo présents dans la ville ont refleuri dès 1946, et ce furent les seuls arbres en fleur cette année-là.

Le Ginkgo : une meilleure circulation sanguine

L’extrait de Ginkgo biloba, est un excellent vasodilatateur tant pour le cerveau que pour la sphère génitale.
Les feuilles de ginkgo contiennent des polyphénols, de nombreux flavonoïdes anti-oxydants (dérivés des catéchines, procyanidines, etc.) et des terpénolactones (ginkgolides A, B et C ; bilobalides) dotés de propriétés anticoagulantes.
Lors d’études menées en laboratoire, ces substances ont montré des effets protecteurs sur les parois des vaisseaux sanguins : augmentation du tonus des veines, diminution de la perméabilité des plus petits vaisseaux (les capillaires). L’extrait de ginkgo agit en fluidifiant le sang (ce qui améliore l’irrigation des organes), en protégeant la paroi des vaisseaux sanguins, voire en augmentant leur diamètre.
Il semble par ailleurs qu’il favorise le métabolisme de trois messagers chimiques du cerveau : l’acétyl choline (qui a une action sur l’excitation du pénis), la noradrénaline et la dopamine (qui accroissent le désir) et contribuerait donc à apporter plus de plaisir dans les bons moments.