Le changement (d’heure) c’est maintenant !

Le changement d’heure : ça vous perturbe (vous avez du mal à vous y faire) ou ça vous gonfle (surtout ne pas oublier de mettre à jour son réveil …) ? Et chaque année, le moment fatidique arrive et vous vous demandez : pourquoi (tant de haine, faire simple quand on peut faire compliqué…)???

L’objectif du changement d’heure ?

Faire correspondre les horaires d’activité humaine avec les horaires d’ensoleillement et économiser ainsi le soir (surtout au printemps) de l’énergie par une réduction des dépenses d’éclairage. Quand on pense que les vitrines de nombreux magasins sont encore illuminées la nuit…

Chaque année le débat fait rage :

Fait-on vraiment des économies ?  Il se pourrait que la baisse de consommation liée à une diminution d’éclairage artificiel le soir soit compensée par l’augmentation de besoin de chauffage le matin (au début du printemps).

– Est-ce bon pour la santé ? Pour une partie du monde médical le changement horaire au printemps serait “une source supplémentaire de fatigue.” Il perturberait le rythme biologique et occasionnerait aussi des “troubles du sommeil, de l’appétit, de la capacité de travail, voire de l’humeur.” Ces problèmes d’adaptation toucheraient en particulier les catégories les plus sensibles aux décalages d’horaire : les plus jeunes et les plus âgés (mais bon, on a bien le droit d’être sensible!).
Certains médecins considèrent que ces perturbations transitoires s’atténueraient en trois semaines.

– Et l’économie, et l’environnement et la sécurité routière ?
Les changements d’horaire auraient de nombreuses conséquences insoupçonnées (sauf pour les spécialistes). Ils modifient les périodes d’activité humaine : plus de risques d’accidents l’hiver (retour à la maison à la tombée de la nuit)…et plus de pollution l’été ( les pics d’activité correspondent à des périodes plus chaudes). Et en plus, le changement d’heure a un coût …

Alors, c’est bon pour nous ou pas?

Il y a les pour, les contres…mais une chose est sûre : c’est compliqué (on avance ou on recule, on gagne une heure ou on en perd une, il fait jour plus tôt ou nuit plus tard…) et surtout le changement d’heure en automne constitue un signal brutal de transition vers l’hiver. Il matérialise subitement la réduction de la durée du jour, jusque-là progressive : quand on rentre chez soi il fait beaucoup plus sombre voire nuit. C’est le panneau « dernier jour avant Novembre, le froid, la pluie et l’hiver ! » – Dur pour le moral ? C’est le moment de s’armer de courage et d’énergie pour passer l’hiver ou de se mettre en hibernation pour se reposer et se régénérer durant la période hivernale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.