La pétanque, gestion du stress et sérénité

Avant de lancer sa boule, il est important de bien maîtriser son stress : respirer, visualiser l'objectif...

La pétanque bientôt discipline olympique ?

Cette année, c’est décidé, je me mets sérieusement à la pétanque. En plus, cette « discipline » va peut être enfin devenir sport olympique. Ça clouerait le bec à tous les détracteurs qui la considèrent comme un loisir pour retraités. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi le curling est discipline olympique alors qu’il s’agit d’un sport plutôt confidentiel (56 pays adhérents à la fédé internationale) nécessitant des conditions très spécifiques (Jeffrey met nous de la glace) et beaucoup de matériel (chaussures spéciales, balais, pierres de près de 20 kg!).La pétanque, elle, se pratique sur n’importe quel terrain, partout dans le monde (165 pays, 200 millions de joueurs réguliers) avec un minimum de matériel (2 à 3 boules de 800 g maxi)!

La pétanque un sport pour moi

Sur la liste de mes attentes en matière de sport, tous les points sont cochés :
– sport mixte (ras le bol de « c’est pas pour les filles ou c’est que pour les filles »).
– sport d’équipe. On compte sur vous et vous avez besoin de vos partenaires.
– sport de plein air (attention au soleil).
– pas besoin d’une condition physique délirante pour briller.
– tout le corps travaille, si on fait les choses comme il faut (éviter l’aimant au bout de la ficelle et ne pas se plier en deux pour ramasser les boules et un tour de rein).

La pétanque un enseignement pour la gestion du stress

J’ai lu tout un article sur le site de Psychologie magazine « la thérapie par le cochonnet » (Isabelle Taubes février 2014). L’auteur met en avant les vertus de la pétanque pour la gestion du stress et la recommande comme discipline pour gagner en sérénité. Un moine zen, Keinsa, a écrit un ouvrage sur ce thème  « L’esprit de la pétanque” -Editions Accarias, L’Originel, 2009. Voilà l’argument décisif pour finir de me convaincre, car la gestion du stress et la sérénité ne sont pas mes points forts.

Avant de lancer la boule, pour tirer ou pointer, tous les regards sont sur vous, c’est le moment de tout mettre en pratique :

– respiration.
– être dans le présent.
– visualiser la réussite de l’objectif.
– être connecté avec son corps.
– ne pas se dévaloriser.

 

Et puis, c’est un sport convivial, si on est bien accompagné, on oublie le quotidien, on se change les idées, on blague… Attention tout de même aux dommages collatéraux d’une convivialité exacerbée et aux apéros…

« Bienvenu sur la voie de la sagesse , petit cochonnet ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.