Reprendre le sport…

Pour beaucoup le printemps et l'été incitent à reprendre une activité physique.

Chaque année nous pouvons observer le même phénomène assez particulier…les sportifs se réveillent ! Un tournois de Roland Garros et tout le monde veut jouer au tennis comme un pro, le tour de France et chacun ressort son vélo poussiéreux du fond du garage…aller on s’y remet :
reprendre le sport, voilà une bonne idée !

Encore faut-il le faire pour les bonnes raisons et dans de bonnes conditions

Beaucoup de ceux qui pensent ou disent s’y remettre s’aperçoivent vite que leur corps ne réagit pas comme à vingt ans, et au vu de la difficulté de la tâche, abandonnent vite aux premiers signes de courbatures.
Soyons clairs : la pratique d’une ou plusieurs activités sportives est bonne pour la santé physique, physiologique ou psychologique de quasiment tout le monde et à tout âge .
Il y a pourtant des notions importantes à garder en tête et certaines précautions à prendre, sous peine de payer le prix fort.

Il faudrait ne jamais s’arrêter

Les bénéfices d’une activité sportive se perdent au bout de trois à six mois d’inactivité, et au bout de dix ans il faut se considérer comme un débutant , un novice …reprendre là où on s’était arrêté est l’erreur la plus fréquente.
En dix ans le temps a passé et le corps a changé et il faut désormais prendre en compte la fragilisation ou l’altération des structures due à la sédentarisation ou à l’âge .
Par structures, on entend : vaisseaux, muscles, tendons, os, articulations ou système cardio-respiratoire .
Le manque d’élasticité artérielle produit de l’hypertension, la baisse de quantité d’élastine et de collagène a pour conséquence une diminution de l’élasticité des tendons  qui sont plus fragiles ( plus sensibles aux tendinopathies), l’inactivité provoque un enraidissement articulaire, un amincissement de l’espace intra articulaire et une altération des cartilages. La densité osseuse diminue, enfin la teneur en myosine est moins importante et produit une fonte musculaire marquée .
Si tous ces effets du temps sont amoindris chez le sportif assidu qui inclut son activité sportive dans son hygiène de vie, ils peuvent être retardés ou diminués chez le futur sportif qui décide vraiment de quitter son canapé pour booster son corps .

En pratique, une bonne reprise sportive passe d’abord par un bon échauffement.

Souvent négligé celui ci est primordial.
Réalisez un échauffement articulaire , musculaire et tendineux minutieux ( étirements progressifs , mobilisations douces…) et faites monter la fréquence cardiaque de façon progressive et régulière .
Une pratique de trente minutes , trois fois par semaine est suffisante au début du programme de remise en forme .
Rappelons que ceux qui pratiquent un sport d’endurance à 60% de leur effort maximal de façon régulière diminuent par cent leur risque d’accident cardiovasculaire !
La progression se fait par paliers lorsque le sujet est à l’aise dans une nouvelle ” zone de confort” et qu’il désire en sortir à nouveau pour augmenter ses capacités .

La reprise de l’activité physique dans ces bonnes conditions porte rapidement ses fruits pour celui qui persévère et suit des règles d’hygiène de vie en accord avec ses objectifs .
Ainsi une bonne hydratation de l’ordre de deux litres d’eau par jour s’impose , ainsi que la diminution ou l’arrêt de la consommation de tabac ou d’alcool.
Il faut garder à l’esprit que seule la motivation sera la clé du succès , et rappelons qu’en deux siècles la durée de vie a été multipliée par trois !…donc nous serons amenés à vieillir…a nous de décider dans quelles conditions .

JM MOLINA
KINÉSITHÉRAPEUTE DU SPORT
OSTÉOPATHE D.O

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.