Techniques de sieste en milieu hostile

Les techniques pour dissimuler une sieste en milieu hostile

Les bienfaits de la sieste sur l’efficacité au travail sont reconnus par de nombreux spécialistes, mais pour l’instant ça ne passe pas dans votre entreprise ?
Rassurez-vous, vous êtes loin d’être un cas unique, et le besoin impérieux de faire la sieste dans des conditions « hostiles » a révélé la créativité et l’humour de certains adeptes contrariés, qui ont trouvé des solutions parfois assez surprenantes, mais qui semble-t-il on fait leurs preuves…
Et comme la sieste c’est tendance (on ne le répètera jamais assez), des applications ont même été développées pour vous y aider !

Un grand classique : La pause cachée

Réunion fictive :

L’air très concentré, le téléphone collé sur l’oreille et des dossiers sous le bras, dirigez-vous d’un air décidé vers un bureau ou une salle de réunion vide (et avec des stores) que vous aurez repéré à l’avance. Pensez à bien vérifier que la salle n’est pas réservée…ce serait un peu délicat d’être dérangé pendant votre tête à tête avec vous-même par votre chef ou mieux encore, par le conseil d’administration qui vous réveillerait en sursaut, avec des yeux de lapin larmoyant et la bave aux lèvres !

Pause toilette réparatrice :

Il semblerait que ce soit une pratique très courante ! Ce serait en quelque sorte le secret le mieux gardé du monde de l’entreprise.
Il s’agit de repérer les toilettes les plus calmes, éloignées de tous et sans passage…et de vous y rendre discrètement après le déjeuner, lorsque tout le monde est en phase de torpeur digestive. Enfermez-vous bien dans votre « cabine de sieste » et installez-vous le mieux possible : en position fœtale ou assis sur la lunette, en position dite du “crash aérien” (le buste penché, les bras sur les cuisses, la tête sur les bras). Evitez d’y rester plus de 20 minutes pour éviter qu’on s’inquiète pour vous.

Rendez-vous clandestin

Vous avez un rendez-vous avec le CE, à la DRH, à la compta ou avec un autre service un peu éloigné, qui vous prendra au moins trois quarts d’heure. Bon, ça ne sera pas possible tous les jours, mais de temps en temps ça peut vous permettre de profiter du confort du siège de votre voiture et même de l’obscurité (si vous avez pris soin de la garer dans un coin sombre)…conditions propices à une sieste réparatrice.

L’art du camouflage

La concentration profonde

Plusieurs positions signifiant une profonde réflexion peuvent être adoptées :
Un coude sur la table, la paume de la main ouverte et la joue droite ou gauche dedans. Vos yeux plissés (très) indiquent l’intense réflexion dans laquelle vous plonge un problème majeur.
Enfoncé profondément dans votre fauteuil (ne laissez dépasser que vos cheveux au-dessus de l’ordi), vos coudes appuyés sur le bureau, les mains jointes en visière sur votre front, les yeux (cachés) baissés sur un document posé devant vous sur le bureau. ..Vous êtes totalement absorbé par la lecture de ce document, qui vous prendra au moins 15 minutes.
A ne pratiquer que si vous êtes sûr de ne pas ronfler !

L’ordinateur paravent

Si votre écran est réglable et que vous n’avez pas de collègues non initiés sur les côtés alors vous pouvez être tranquille. Servez-vous de l’écran comme un paravent qui vous cache même lorsque vous êtes écroulé sur votre bureau.

Les accessoires

Utilisez votre capuche, non laissez tomber, le dress code de votre société n’autorise pas la capuche surtout rabattue sur votre visage. C’est pourtant un accessoire très confortable pour dormir n’importe où ; pour masquer la lumière, avoir chaud, ou servir de petit coussin.  Abritez-vous derrière un rideau de cheveux (pour celles ou ceux qui peuvent).

Dormir les yeux grand ouverts

Autre moyen de créer l’illusion : dormir en restant droit, bien appuyé contre votre dossier. Il ne vous reste plus alors qu’à masquer vos yeux fermés. Pour cela il existe les ‘Sleep Safe Tape’, de faux yeux autocollants que vous pouvez coller sur les paupières et qui donnent l’impression que vous êtes tout à fait concentré sur votre travail. A ne pas tester en réunion, sauf si vos voisins sont complices et si votre orateur est complètement myope.

Le tour de garde

Faites appel à l’esprit d’équipe ! (normalement ça devrait faire plaisir à votre patron…)
Profitez à tour de rôle des bienfaits de la sieste pendant que votre (ou vos) collègues veillent. Si jamais un intrus fait irruption, mettez au point une technique de réveil discrète : discret coup de pied dans votre fauteuil, sonnerie de votre smartphone…Attention quand même au filet de bave au coin des lèvres en cas de réveil brutal…

Les applications pour faire la sieste

Faites du bruit !
Si vous avez la chance d’avoir un bureau seul et fermé, et que vous voulez faire une petite sieste sans que vos collègues les plus proches s’interrogent sur votre silence absolu, des applications ont été mises au point pour vous aider. Elles vous permettront de simuler le bruit d’un environnement de travail, avec notamment le bruit de clics, de clavier et de papiers….et ce de façon régulière. De quoi montrer à tous que vous êtes en plein travail…et qu’il ne faut pas vous déranger.
Pour rester crédible, évitez de bailler et surtout de ronfler pendant votre sommeil.

iNap@work pour iPhone et iPad
Faker Prank pour Android

Afin d’être vraiment efficace et le plus discret possible, vous pouvez alterner entre ces différentes solutions. Mais peut-être avez-vous mis au point vos propres techniques ? N’hésitez pas à nous les faire partager, elles seront certainement très utiles à de nombreux adeptes de la sieste contrariée…

Charles Jostel Siestologue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.