Vive le goûter ! Mais quel goûter ?

Au moment du goûter, que choisir pour éviter l'hypoglycémie de fin de journée.

Nous avons tous besoin d’un petit coup de pouce nutritionnel de temps en temps … lorsque le petit-déjeuner a été escamoté, quand le déjeuner est trop léger ou éloigné du repas suivant, quand les activités ont été dévorantes d’énergie.
Alors vient l’appétit d’un en-cas, d’un goûter ou d’un snack : appelez ça comme vous voulez. Le résultat est le même. Cet apport nutritionnel est nécessaire, je dirais même, indispensable.
Faisons donc en sorte qu’il soit équilibré ou équilibrant, et qu’il participe aux apports nutritionnels, qu’il soit sain et bénéfique.

Non : le goûter n’est pas réservé qu’aux enfants.

Pour le composer, ayez une vue d’ensemble de votre journée et cherchez les cases manquantes : vous n’avez pas mangé de fruits de la journée ? Une pomme ou une banane feront l’affaire. Un repas peu protéiné ? Un œuf dur, du fromage blanc, une tranche de jambon blanc ou une cuisse de poulet : eh oui ! Pourquoi pas. Vous aurez moins de calories et plus de performances.

Attention à l’hypoglycémie

Mais il faut éviter : l’hypoglycémie importante qui affaiblit la volonté et nous fait choisir exactement ce qu’il ne faut pas : sucres et sucreries, ou pire, boissons sucrées ou alcoolisées. Bien des Whiskies seraient évités le soir venu, si nous n’étions pas si affamés !
Quant aux barres céréalières ou chocolatées, sachez qu’elles vous apportent 140 à 180 kcalories de sucres et de gras. Pas top pour être au top.

Contre ça, un en-cas !

Une boule de pain complet et un morceau de fromage
Une banane et un yaourt
Une pomme et un verre de lait
A vous !

 

Article rédigé par Béatrice de Reynal

Nutritionniste

Laisser un commentaire